Michelle Sullivan Communications

Directrice, communications numériques HKDP

O que de gros changements dans ma vie ces derniers temps. Dès lundi, je deviendrai la nouvelle (et première) directrice des communications numériques chez HKDP (Hill & Knowlton à Montréal).

Voici le communiqué officiel.

Bien que très heureuse à mon propre compte, je me suis laissée tenter par le dynamisme et l’expertise de l’équipe HKDP/Hill & Knowlton, avec qui j’ai  eu la chance de travailler récemment (campagne Savoura).

Ce nouveau poste m’accordera beaucoup de latitude et de flexibilité, tout en me permettant de m’éclater sur le plan des médias sociaux. J’ai bien hâte de faire le tour des clients HKDP avec mes nouveaux collègues pour voir comment on pourrait encore mieux les servir en leur offrant un accès aux médias sociaux basé sur des connaissances  acquises et compétences prouvées.

En plus d’avoir le grand plaisir de travailler avec les équipes de Montréal (dont Daniel Matte, Sophie Merven et Marie Grégoire) et de Québec (dont François Ducharme, Julie Drolet et Rosalie Bergeron), j’aurai l’occasion de développer des stratégies web 2.0 avec, entre autres, un des sommités du domaine, Dave Jones, qui occupe le poste de VP communications numériques à Toronto. Dave est aussi co-animateur de l’excellente balado Inside PR. Hill & Knowlton Toronto compte également parmi ses experts et blogueurs Brendan Hodgson et Boyd Neil, deux professionnels très respectés au sein de notre industrie.

Me retrouver de nouveau au sein d’une équipe me fera énormément de bien. Travailler à son compte a beaucoup d’avantages, mais la possibilité d’échanger sur la stratégie et déroulement de mandats avec des pairs sur une base continue est toujours un grand plaisir.

Je continuerai à publier ce blogue, à diriger le comité organisateur des 3e mardi | Third Tuesday Montréal, à mentorer les jeunes professionnels et à siéger aux CA de différents OSBL (Equitas, Ratsdeville).

Qu’en est-il de Sainte Agathe? Mon nouveau poste me permettra de continuer à travailler de chez moi une grande partie du temps, que ce soit depuis la maison dans les Laurentides ou du condo (ou au Laïka) à Montréal. 

La mission de HKDP se lit comme suit:

HKDP s’est donné pour mission d’être la meilleure firme de communications et d’affaires publiques au Québec, tant au plan de la rigueur et de l’efficacité de ses services qu’à celui de l’innovation de ses approches, de la qualité et de la pertinence de ses interventions.

Nous nous engageons, pour ce faire, à servir chacun de nos clients et à contribuer à l’atteinte de ses objectifs en lui offrant le meilleur de nos compétences, de notre dévouement, de notre disponibilité et de notre intégrité.

Forts de l’appui et des ressources de Hill & Knowlton Canada, nous voulons donc, par notre dynamisme, nos offensives sur le marché et la force même de nos succès, être l’entreprise phare de notre industrie afin d’attirer et de retenir les meilleurs clients… et les meilleurs communicateurs-conseils du Québec et du Canada. 

Une belle aventure qui commence.

Olympics 2.0

Interesting article in the Vancouver paper, The Westender, on how the 2010 Olympics will be shaped by social media.

(…) there will be almost the same number of non-accredited journalists at the Games as those with official media accreditation, resulting in a potentially dramatic increase in the range of stories told about the event, and about the city. « The mass media – or accredited media – are so focused on celebrating the sports that their agendas don’t permit much deviation from the narrative, » he (Andy Miah, chair in Ethics and Emerging Technologies in the School of Media, Language, and Music at the University of the West of Scotland)  says. « This is why social media is so critical. When we look back in history, we will want to know what took place throughout Vancouver, not just what happened in the stadia. »

Very interesting discussion about how Web 2.0 will impact the IOC, with its strict rules and regulations:

An increasingly blurred division between official and unofficial media — particularly with regard to how it will play out in Vancouver next month — may challenge the IOC to change its approach in how it handles media during Games time. “What we have here is a major sporting event taking place in a western liberal democracy, in a country that is highly wired, and in a city that has a very active social-media scene,” Hermida says. “In many ways, this is a tremendous opportunity to really expand the appeal of the Olympics, and to involve not just established media, but involve emerging media, and involve the public in general into celebrating this through the media.

Available online here.

(Thanks to my brother-in-law, Bob, for the heads up. Great when your whole circle supports your obsession 😉

Formations et conférences 2.0

Quelques activités d’intérêt s’annoncent pour les prochaines semaines:

11 février – SQPRP: Twitter, Facebook, LinkedIn, les  blogues et quoi d’autre encore avec Martin Lessard, un spécialiste du ‘crowdsourcing’

20/21 février – PodCamp Toronto

mi-mars – SXSW – un festival multidisciplinaire qui traite les tendances web

Roadcamp – pour tout montréalais ayant l’intention d’assister à SXSW, une opportunité formidable d’échanger avec des spécialistes du domaine

Profitez-en!

Mira … dors

Ok. Le titre de ce billet est probablement injuste. À vrai dire, j’ai raté les 15 premières minutes de l’émission, du à une installation de système d’alame dans ma nouvelle demeure à Sainte-Agathe qui a pris 11 heures (!) … et malgré une interprétation libérale des limites de vitesse sur la 15 en route vers Montréal (Cogeco débarque seulement demain).

Je suis arrivée à la fin de scène Labbé/Bussières au Presse Café de la rue McGill.

Tout ça pour dire que malgré le fait d’avoir suivi un peu plus de la moitié de Mirador,  je devrai attendre la semaine prochaine (ou l’autre d’après) avant de commenter plus en profondeur cette nouvelle série diffusée par Radio-Canada. 

Entre vous et moi .. premières impressions? J’avoue avoir trouvé un peu (beaucoup?) ennuyant. Peut-être parce que je suis arrivée un peu tard dans l’intrigue et parce que je m’intéressais plus à l’image véhiculée que le reste. Comme je dis, le titre de mon billet est probablement injuste, vu les circonstances. Et d’ailleurs, règle générale, les émissions s’améliorent généralement avec le temps, la première étant souvent la pire.

Pour le reste, je vais attendre de voir une émission complète avant de parler de la façon qu’on y traite notre industrie.

Mais vous? Vous, pros en RP, qui étiez rivés devant votre télé, qu’en avez vous pensés? Voici ce qu’on en dit sur Twitter.

Une année de premières: Mirador et Sainte-Agathe

Contrairement à ce que je vous ai déjà dit, je ne serai pas en mesure de réunir les pros en RP le soir de la première de Mirador, car je serai en plein déménagement.

De plus, un recherchiste de l’équipe de Christiane Charette m’a invité à participer à un panel le matin du 6 janvier pour discuter de Mirador et les relations publiques,  mais je serai à l’extérieur de Montréal cette journée là.

Deux émissions à suivre ensemble, à distance, alors.

Je profite de l’occasion pour vous annoncer que je partagerai dorénavant mon temps entre Montréal et Sainte-Agathe-des-Monts, ce charmant village dans les Laurentides. Au lieu d’avoir seulement pignon sur rue, j’aurai également pignon sur lac. Un gros changement pour une fille de ville, mais j’ai bien hâte de me retrouver, entourée d’arbres, les deux pieds dans l’eau du Lac des Sables. C’est officiel. Il me faudra un iPhone iPod. Manipuler un laptop en canot ne doit pas être chose facile …

Soyez assurés que vous continuerez quand même à me croiser lors des soirées du 3e mardi, YULBiz et YULBlog. La plage, ça a ses limites, quand même 😉

2010 s’annonce comme étant une année de grands changements. Je vous souhaite, à vous et à vos proches, une année remplie de joie, de santé et de succès.