Michelle Sullivan Communications

Podcasting seminar today : Leesa Barnes booklaunch

To celebrate the launch of her new book, Podcasting for Profit, Leesa Barnes is offering a live call, where she promises to answer questions about monetizing podcasting. She’s also providing two chapters of her book for download.

Call in times are 2 :30pm EDT or 10 :00pm EDT. Signing up requires you to submit your email address (Leesa assures us it is for internal use only) and a question about podcasting.

More information here.

Leesa Barnes is CEO of Toronto-based Caprica Interactive Marketing.

CNW et SNCR appuient l’évolution des médias sociaux au Canada

CNW et SNCR s’associent à Joseph Thornley et Third Tuesday, une série de rencontres mensuelles sur les médias sociaux qui se déroule à Toronto, Ottawa et, depuis un mois, Vancouver. Ayant assisté à des événements (gratuits) à Toronto et Vancouver, je peux vous dire qu’il s’en passe des choses au-delà de nos frontières. Des discussions intéressantes et des échanges dynamiques. La possibilité de réseauter avec des pairs. Et, toujours, des invités passionnants et passionnés.

Détails ici

… pour quand le Québec, vous dites? Il suffit de s’organiser, comme l’a fait le Rest of Canada. Joe m’indique qu’il serait très heureux qu’un chapitre de Third Tuesday soit lancé à Montréal.

Il nous faudrait une équipe de 5-6 afin d’assurer le succès de nos démarches. Si vous désirez contribuer à la réalisation de ce projet louable, je vous inviterais à communiquer avec moi.

La présence de conférenciers fait en sorte que la formule Third Tuesday diffère de celle d’autres initiatives, comme YULbiz et YULblog. Personnellement, j’assiste aux trois.

Et en attendant, faites donc un petit tour à Ottawa demain (mardi) pour le Third Tuesday du mois de septembre. Nos confrères ontariens reçoivent le Montréalais Mitch Joel.

Autrement, je vous invite à vous joindre à moi et les autres membres de YULbiz pour un p’tit verre au Café Mélies. On pourra trinquer au succès de Joe, Mitch et Third Tuesday. Ensemble, on trouvera une belle traduction. Voulez-vous?

CNW et SNCR appuient l’évolution des médias sociaux au Canada

CNW et SNCR s’associent à Joseph Thornley et Third Tuesday, une série de rencontres mensuelles sur les médias sociaux qui se déroule à Toronto, Ottawa et, depuis un mois, Vancouver. Ayant assisté à des événements (gratuits) à Toronto et Vancouver, je peux vous dire qu’il s’en passe des choses au-delà de nos frontières. Des discussions intéressantes et des échanges dynamiques. La possibilité de réseauter avec des pairs. Et, toujours, des invités passionnants et passionnés.

Détails ici

… pour quand le Québec, vous dites? Il suffit de s’organiser, comme l’a fait le Rest of Canada. Joe m’indique qu’il serait très heureux qu’un chapitre de Third Tuesday soit lancé à Montréal.

Il nous faudrait une équipe de 5-6 afin d’assurer le succès de nos démarches. Si vous désirez contribuer à la réalisation de ce projet louable, je vous inviterais à communiquer avec moi.

La présence de conférenciers fait en sorte que la formule Third Tuesday diffère de celle d’autres initiatives, comme YULbiz et YULblog. Personnellement, j’assiste aux trois.

Et en attendant, faites donc un petit tour à Ottawa demain (mardi) pour le Third Tuesday du mois de septembre. Nos confrères ontariens reçoivent le Montréalais Mitch Joel.

Autrement, je vous invite à vous joindre à moi et les autres membres de YULbiz pour un p’tit verre au Café Mélies. On pourra trinquer au succès de Joe, Mitch et Third Tuesday. Ensemble, on trouvera une belle traduction. Voulez-vous?

CNW et SNCR appuient l’évolution des médias sociaux au Canada

CNW et SNCR s’associent à Joseph Thornley et Third Tuesday, une série de rencontres mensuelles sur les médias sociaux qui se déroule à Toronto, Ottawa et, depuis un mois, Vancouver. Ayant assisté à des événements (gratuits) à Toronto et Vancouver, je peux vous dire qu’il s’en passe des choses au-delà de nos frontières. Des discussions intéressantes et des échanges dynamiques. La possibilité de réseauter avec des pairs. Et, toujours, des invités passionnants et passionnés.

Détails ici

… pour quand le Québec, vous dites? Il suffit de s’organiser, comme l’a fait le Rest of Canada. Joe m’indique qu’il serait très heureux qu’un chapitre de Third Tuesday soit lancé à Montréal.

Il nous faudrait une équipe de 5-6 afin d’assurer le succès de nos démarches. Si vous désirez contribuer à la réalisation de ce projet louable, je vous inviterais à communiquer avec moi.

La présence de conférenciers fait en sorte que la formule Third Tuesday diffère de celle d’autres initiatives, comme YULbiz et YULblog. Personnellement, j’assiste aux trois.

Et en attendant, faites donc un petit tour à Ottawa demain (mardi) pour le Third Tuesday du mois de septembre. Nos confrères ontariens reçoivent le Montréalais Mitch Joel.

Autrement, je vous invite à vous joindre à moi et les autres membres de YULbiz pour un p’tit verre au Café Mélies. On pourra trinquer au succès de Joe, Mitch et Third Tuesday. Ensemble, on trouvera une belle traduction. Voulez-vous?

Paparazzi anyone?

Lancé il y a un an, Scooplive propose aux internautes de profiter, littéralement, de leur nouveau statut de citoyen-journaliste, en vendant leurs clichés aux médias par le biais du service Internet.

Scooplive a été créé pour répondre à toutes ces questions de la manière la plus simple qui soit. Il s’agit tout simplement d’une place de marché qui a pour objectif d’améliorer la relation entre les particuliers et les professionnels des médias EN TOUTE TRANSPARENCE.

Le photographe participant doit s’engager à ne pas vendre ses photos ailleurs pendant une période de trois mois. Il doit également se conformer aux termes d’un code de déontologie (qui exclu les documents à caractères pornographiques, trop violents etc..) et à une ligne éditoriale (doit être considéré comme « suffisamment » intéressant).

Selon Le Figaro, les records de vente de revues ‘people’ ont été battus en 2007. Figaro va jusqu’à dire que : Vu le manque de scoops croustillants cet été, ce succès est déconcertant.

De quoi faire rêver les paparazzis amateurs, qui pourraient être tentés de faire du fric sur le dos de leurs vedettes préférés. Quel enfer pour le couple Cassel-Bellucci, pour ne pas parler de la pauvre Keira!

Et au Québec? Les stars peuvent respirer un peu mieux. Quiconque a déjà travaillé comme relationniste auprès de nos bien-aimés peut en attester : le star-système a du vent dans les voiles depuis des années, et une complicité entre stars et médias québécois règne. Dans un tel contexte, risquer de se faire ‘blacklister’ par Véro, Marc ou René/Céline, c’est un pensez-y-bien.