Michelle Sullivan Communications

Une Ada Lovelace des temps modernes: Isabelle Bettez

Si je me souviens bien, c’est par Facebook que j’ai eu vent de l’initiative Ada Lovelace Day, qui cherche à mettre en valeur l’apport des femmes dans le domaine des TI.

Ada Lovelace, une Britannique du 19e siècle, est reconnue comme étant le premier programmeur, ayant écrit une description de la machine analytique de Charles Babbage, un ancêtre mécanique de l’ordi. Bien sur, les opinions divergent quant à sa réelle contribution. Quand on sait que le rôle des femmes, que ce soit dans le domaine des sciences, des arts ou autre, a été minimisé pendant des siècles, il ne faut pas en être étonné. Dans le fond, les acteurs étant tous dans l’Au-delà et les historiens ayant analysé les sources premières sans arriver à un consensus, il est fort probable que nous ne le saurons jamais.

Peu importe, la vie de cette première dame du domaine de l’informatique sert d’inspiration au mouvement Ada Lovelace Day et je me prête au jeu à coeur gai. L’objectif? De choisir une femme oeuvrant ou ayant oeuvré dans le domaine des TI et raconter son histoire.

Pour le faire, j’ai décidé de faire d’une pierre deux coups en vous présentant une Québécoise ET une association:

Isabelle Bettez, présidente et chef de la direction de 8D Technologies, sera conférencière lors de la prochaine activité du Groupe Femmes & TI du Réseau Action TI. Mme Bettez est à la tête de cette entreprise responsable des parcomètres électroniques de Montréal, ainsi que la technologie sans fil et solaire qui contrôle le système de location de vélos en libre-service BIXI. Vous vous souviendrez que Time Magazine a décerné au projet BIXI le titre d’une des 50 meilleures inventions de 2008.

Courte bio, gracieusité d’Interfaces Montréal:

En juillet 2000, elle (Isabelle Bettez) devient présidente et chef de la direction de 8D Technologies, une firme qu’elle détient avec Jean-Sébastien Bettez, son frère et associé, et le chef de la technologie chez 8D. Diplômée de HÉC Montréal en marketing et en gestion internationale, elle est passée maître dans l’art de commercialiser des technologies de pointe en ciblant les applications les plus prometteuses et les marchés qui présentent un potentiel élevé.

Conférence: Mardi 31 mars, entre 17h et 19h, à la Bibliothèque des sciences de l’éducation de l’UQAM, La Didacthèque (salle W1010) , 455, boul. René-Lévesque Est, Pavillon Thérèse-Casgrain.

L’inscription est gratuite.

Au sujet du Groupe Femmes & TI du Réseau Action TI:

Le premier réseau pour les femmes évoluant en technologies de l’information (TI) au Québec. Son objectif est de créer un espace de discussion, d’échanges d’informations, de réflexions et d’expériences pour démystifier le rôle des femmes en TI et pour renforcer leur présence. Des rencontres sur des sujets d’actualité seront organisées en parallèle à des conférences publiques, suivies d’un cocktail.

Selon Action TI:

Au Québec, les femmes sont moins nombreuses que les hommes dans l’industrie des TI (moins de 25 % de l’ensemble).

Il y a du chemin à faire, mais des femmes comme Isabelle Bettez servent de beau modèle à la relève.

Si vous désirez en savoir davantage sur Le Groupe femmes & TI, je vous inviterais à faire la connaissance de Martine Paulet, qui assiste régulièrement aux 3e mardi | Third Tuesday Montréal et qui est également joignable sur Facebook.

Quoi de mieux en cette journée Ada Lovelace, qu’une femme qui contribue au rayonnement de Montréal avec de si beaux projets que le BIXI? Merci à Mme Bettez, à Martine Paulet et à toutes ces femmes comme Tanya McGinnity, instigatrice du Montreal Girl Geek Dinners qui contribuent à leur façon à la cause.