Michelle Sullivan Communications

Brian Solis – the future of agencies and of our industry

As I delve back into agency life, as HKDP‘s (Hill & Knowlton Montreal) new (and first) Director of Social Media and Digital Communications, and begin conversations with my new colleagues about the rich potential of social media, I can’t help but think that the timing of this Ductape Marketing interview with Brian Solis is absolutely perfect.

Episode show notes:

There’s plenty of doom and gloom surrounding the practice of public relations in the social web world, but Solis suggests, and I totally agree, that there’s a tremendous opportunity if firms and departments understand how to evolve and grab it.

(…)

Social media has evolved to the point where it impacts every department, whether they choose to participate or not. The new PR agency and department must embrace the social web as an umbrella that links HR, Interactive, Marketing, Management and Finance. The role of the PR agency should expand in this new model.

The new PR firm has the awesome responsibility of helping every department realize that real people exist on the other end of every interaction and message.

Like Solis says, the industry is only dying if it doesn’t evolve. Recent hires by Montreal agencies (Marc Snyder by Octane, myself at HKDP, and others in the works) are proof positive that Quebec’s PR industry is certainly waking up to what Brian Solis refers to as the ‘renaissance’ of public relations. My sense is that client demand has now caught up with agencies, who are scrambling to secure those few professionals with social media experience.

If you’re a PR consultant comfortable in the social media space, it’s a great time to to test your value on the market.

Great insight by Brian Solis at 4:30 minutes for those who are still grappling with the concept of social media as an opportunity:

Once you realize that you never had control in the first place, you realize that you now have the opportunity to take control.

Generations of PR consultants have lived by the mantra that the message is something to be controlled. Solis shows us how, on the contrary, we’ve always lost control of the content we create at the point of distribution (ex: a press release). He believes that access to social media represents a fantastic opportunity which allows us not only monitor perceptions, but, with real time access to the information, also help shape how it travels.

He also talks about the role of PR firms in the new social media space, believing that companies need a team of experts who can carry information to influencers, as well as finding trust agents with whom to make direct connections and genuine connections. Solis addresses how agencies need to adapt to the one-to-one approach, which is obviously time intensive. However, he qualifies the result as more ‘profound’, stating that this is clearly documented evidence to support this claim. I would go even further in the ways in which PR can help their clients navigate the social media space. Dave Fleet made an excellent argument for this in a recent blog post.

As Solis states, social media allows us to connect with people we don’t necessarily know, but respect and perhaps wish to know. It links us to people that we connect with intellectually or emotionally. Communities are building around ideas, rather than the places of traditional networking (ex: church steps, chamber of commerce cocktails etc).

Putting the public back in public relations, the book Solis coauthored with Deirdre Breakenridge, was an excellent read. I’d recommend it to any PR professional interested in the social media space. Looking forward to Solis’ next book, Engage, which is due out in March (and is available on pre-order through outlets like Amazon).

CNW : l’évolution du communiqué de presse pour les médias sociaux

Divulgation d’intérêts : CNW commandite la série 3e mardi Third Tuesday Montréal, dont je suis l’instigatrice et que j’ai lancé en collaboration avec une dizaine de collègues bénévoles en début d’année. Ce blog, et donc ce billet, m’appartiennent en tant qu’individu et professionnel. Je ne parle pas au nom de mes collègues, ni de 3e mardi Third Tuesday.

J’ai eu droit à un petit scoop plus tôt cette semaine: le bureau torontois de CNW m’a contacté pour me demander la permission de republier le communiqué 3e mardi Third Tuesday annonçant la soirée Shel Holtz dans le cadre des activités de lancement de leur nouvelle plateforme multimédia, Les communiqués médias sociaux de CNW.

Question de vous donner une idée de l’évolution de cet outil, voici ce qui a été publié au mois de mai … et voici la toute nouvelle version du même contenu. Version anglaise ici.

Quelques nouveautés :

  • la possibilité de laisser un commentaire. Important de noter : en tant que client, la possibilité m’est offerte de modérer tout commentaire. Une politique de modération est d’ailleurs clairement affichée par CNW.
  • les personnes ressources sont maintenant identifiées de manière très évidente, dans la partie supérieure du communiqué.
  • le logo en hyperlien nous mène, non vers le site de l’entreprise, mais vers une page CNW regroupant tous les communiqués du groupe.
  • l’ajout de libellés (tags) en bas de texte, question d’alimenter Technorati et Delicious.
  • la section ‘Related Content’ permet à tous de constater la popularité (relative) du communiqué en comptabilisant les hyperliens via Technorati ainsi que la visibilité delicious.

En gros, des ajouts très pratiques qui démontrent, en effet, que l’outil évolue.

J’avoue que c’est plus beau, bien qu’ils n’aient pas (pu?) ajusté(er) la taille de la police pour la rendre uniforme, comme je l’avais demandé. Personnellement, je ne considère pas très joli de voir 3 polices/tailles sur une même page.

J’aurais également préféré que les citations soient affichées ailleurs. Dans la colonne de gauche, par exemple. Question d’alléger le texte principal et de s’en tenir à l’essentiel.

CNW a choisi d’afficher la bio de Shel Holtz sur une deuxième page, qu’ils rendent accessible via un hyperlien qui se trouve sous la citation. Un peu discret, à mon goût. Je pense aux journalistes qui sont toujours à la course et en deadline.

Pas surprenant que les journalistes … d’un certain âge … puissent, à l’occasion, bouder les médias sociaux. Je vais devoir moi même sortir ma loupe pour lire le paragraphe de chute (intitulé ‘Profil d’organisation’).

Finalement, je peux me tromper, mais j’ai l’impression que la fonctionalité ‘Related Content’ est mise à la disposition des anglophones, seulement. Un lien, vers l’anglais alors, pour qu’ils sachent que j’existe. Si ce n’est pas déjà fait, il faudrait que le français suive. De plus, il serait intéressant de pouvoir consulter les billets dont il est question par le biais d’un hyperlien qui nous dirigerait vers le site de Technorati, question de pouvoir voir rapidement ce que d’autres en disent.

Honnêtement, la plupart de ces points remontent à une question d’esthéthique. Assez subjectif, j’avoue, mais l’image a quand même son importance.

Fait intéressant : l’interface semble avoir été produite par 76 design, une filiale de Thornley-Fallis. Avec tout le (sincère) respect que je dois à mes collègues Terry et Joe, je ne suis pas convaincue que les agences de RP apprécieront le joli logo de 76 design sur les communiqués de leurs clients.

Les membres du groupe 3e mardi Third Tuesday Montréal sur Facebook auront certainement leur mot à dire. Déjà, au mois de mai lorsque nous avions utilisé la version ultérieure de la plateforme CNW pour annoncer l’activité de M. Holtz, la communauté s’était prononcée au sujet de l’efficacité de l’outil proposé par CNW. Je vais profiter de l’occasion pour relancer la discussion, question de voir s’ils sont davantage satisfaits de cette nouvelle version. Je soupçonne que l’ajout de commentaires et de libellés va certainement plaire à grand nombre d’entre eux. Toujours absent mais souhaité, un fil RSS, la ‘présence d’une communauté’ et des éléments sémantiques (ex : lieux, événements).

Dans le communiqué officiel, CNW se positionne ainsi :

Fruit de l’évolution de l’actuel communiqué multimédia, le «communiqué médias sociaux» utilise les quatre plateformes de base, soit les médias imprimés, audio, vidéo et Internet, et donne aux clients accès à une foule de nouvelles possibilités en matière de diffusion de nouvelles en ligne. En plus d’étendre la portée du communiqué standard aux canaux en ligne, ce nouvel outil en accroît la visibilité dans les médias plus traditionnels grâce à diverses caractéristiques comme les citations préautorisées, les liens vers le contenu connexe, les communications bidirectionnelles par l’intermédiaire d’une boîte de commentaires, etc.

Justement, ce communiqué CNW démontre toutes les fonctionalités de la nouvelle plateforme, y compris celles qui n’avaient pas été exploitées dans le cadre du communiqué 3e mardi Third Tuesday Montréal.

On voit bien qu’en plus de la vidéo, l’audio (téléchargeable en format MP3) ainsi que des photos (en haute résolution?) sont disponibles. En tant que consultante, j’aurais préféré voir les noms de Brian Solis, de Mme Guillot et de Mme McGill-Davidson sous leur photo respective afin d’éviter toute possibilité de confusion et de perte de temps. J’imagine que les journalistes, éternellement pressés par le temps, demanderont que cette modification soit apportée.

Intéressant de constater que CNW ne choisit pas de suivre les recommandations de certains blogueurs qui se sont déjà attardés sur le communiqué 2.0, mais présentent plutôt leur contenu de façon assez traditionnelle. Ils suivent donc les conseils de Brian Solis, à cet égard. J’ai hâte de voir s’ils sont en mesure de nous accomoder, si nous désirons nous éloigner d’un format standard.

Également … sinon plus … intéressant de constater que la citation de Brian Solis s’applique de façon générale à tous les communiqués 2.0 et ne commente pas directement la proposition de CNW. Je serai intéressée de lire ce qu’il a à dire à ce sujet dans son blogue.

Comment réagira Marketwire, qui propose déjà depuis quelques mois la plateforme Social Media 2.0 à sa clientèle?

Lors du premier 3e mardi Third Tuesday du mois de septembre, nous espérons recevoir des journalistes à qui j’enverrai, au préalable, des exemples de communiqués multimédias CNW et Marketwire. Je serai intéressée d’avoir leur feedback.

Intéressant de voir que le communiqué évolue chez nos fournisseurs. Au Québec, sommes nous prêts à emboîter le pas?

Marketwire: Social Media 2.0

Marketwire (anciennement CCN Matthews) était le premier fil de presse canadien à s’aventurer dans le monde des médias sociaux, il y a peut-être un an. À l’époque, ils avaient fait la gaffe d’envoyer, de façon proactive, les communiqués de presse de leurs clients vers des sites comme Digg et del.icio.us. Ils ont rapidement corrigé leur tir et, depuis plusieurs mois déjà, nous avons la possibilité d’ajouter des boutons en bas de communiqué afin de faciliter leur récupération par les membres de sites de partage.

La même compagnie annonce aujourd’hui (sur leur site anglais uniquement) le lancement d’un nouveau produit développé ‘après plus d’un an de recherche auprès de clients, experts et journalistes’ :

Marketwire Unveils Social Media 2.0 : Industry’s Most Authentic Social Media Product

Exclusive features include : – Comment box and online newsroom – In-release performance statistics on search engine cataloging – Distribution to YouTube, iTunes, Second Life, Pheedo™, Photobucket and Twitter – Facebook® tags – Custom RSS feeds – Trackbacks for easy monitoring of online performance – Search engine, Technorati™ and Digg™ results – Embedded 500-character audio summary headline – Distribution to more than 1,200 in-network geographically targeted websites

Additional Social Media 2.0 features include : – Newsroom integration – 50 social tagging options – Multiple social video and photo hosting options – Permalinks – Keyword cloud navigation – Downstream distribution to more than 1,000 websites and online news destinations

Je suis très intéressée à savoir ce que Brian Solis en pense. Vous trouverez ses commentaires au sujet de l’achat de PRNN par Marketwire au mois d’août dernier et la réponse du VP de Marketwire, Thom Brodeur, ici.

Un petit extrait :

I have been saying for quite sometime, that just because you add links to del.icio.us, flickr, and RSS feeds, all strung together by bullets and a selection of quotes, and throw it on a wire, doesn’t mean that you’ve created a Social Media Release.

Pour ma part, je vais analyser de près avant de me faire une idée. J’avoue que ceci m’inquiète un peu : Downstream distribution to more than 1,000 websites and online news destinations. Reviendraient-ils aux erreurs du passé? Je présume que non, mais ça reste à valider. Les médias sociaux sont, avant tout, un dialogue. Et pas du spam.

En même temps, je suis encouragée par le fait que nos fournisseurs se penchent également sur l’évolution de notre industrie.

Et alors, Marketwire? Vous voulez dialoguer? Sentez-vous libre de commenter ce billet.