Michelle Sullivan Communications

Décompte PodCamp Montréal 2010: Coup de coeur no. 2 « Chillcast with Anji Bee »

En cette journée de canicule, je poursuis la présentation de ma série de balados préférées avec la sublime Anji Bee, qui produit, depuis bon nombre d’années et au grand plaisir des mélomanes, l’excellente « Chillcast ». Rien de mieux comme musique d’ambiance la prochaine fois que vous recevrez des amis à souper, ou comme trame sonore d’une soirée en tête-à-tête avec votre amoureux. C’est ‘hot’ comme balado. (Canicule? Hot? Vous catchez?)

Sa bio:

Anji Bee is a Southern California vocalist, lyricist, podcaster and vidcaster. She is one half of the indie band, Lovespirals, as well as the hostess and producer of the chillout music podcast, The Chillcast, and Chillcast Video, as well as the co-hostess and producer of the Chillin’ with Lovespirals podcast.

Quelle voix! Je vous invite à écouter sa toute dernière ICI.

Ms Bee est l’exemple même de cette sous-culture du monde de la balado qui adore partager ses coups de cœur musicaux avec les membres de sa ‘tribu’. Je pense à des Laurent Lasalle, par exemple, ou des Lada et Georges.

Ceux qui connaissent Julien Smith, Montréalais, auteur extraordinaire, un des membres fondateurs de PodCamp Montréal et un des premiers baladodiffuseurs du Canada (sinon LE premier – titre contesté entre amis ;), apprécieront cette conversation avec Anji Bee, enregistrée en 2007. Une belle complicité entre deux excellents podcasteurs.

Décompte PodCamp Montréal 2010: Coup de coeur no. 1 « Raising Miro Podcast »

source: Facebook

source: Facebook

D’ici PodCamp, qui aura lieu à Montréal le 11 et 12 septembre 2010, je publierai une série de billets ‘Coup de coeur’ dans le but de partager avec vous mes balados préférées. J’écarterai les balados du genre corporatif/marketing/relations publiques/médias sociaux pour revenir aux sources et vous présenter les œuvres d’amateurs qui partagent leurs idées, leurs expériences et leurs connaissances avec leur réseau. Vous allez découvrir les balados d’artistes, d’activistes, de passionnés … des gens ordinaires qui profitent du fait que l’Internet leur permet de rejoindre, via la balado, les membres de leur tribu éparpillés à travers le monde.

Sans plus tarder, je vous invite à découvrir Raising Miro On the Road of Life, la création de deux nomades – une mère célibataire et son fils de 11 ans – qui vivent libres comme l’air. En quête d’un nouveau train de vie, cette artiste et spécialiste du branding californienne et son fils Miro découvrent l’Amérique latine depuis plus d’un an.

Comme tous les baladodiffuseurs, ces deux véritables nomades profitent d’un accès à de l’équipement accessible et abordable et à des plateformes de partage de contenu Internet pour diffuser et échanger avec leurs amis et des étrangers qui s’intéressent, eux aussi, à la notion de l’aventure et d’une vie pas comme les autres.

Écoutez la première episode, Introduction to Raising Miro Podcast ICI pour mieux comprendre les motivations de cette femme, son fils … et du père du jeune Miro.

Noter: la veille de PodCamp aura lieu MediaCamp, qui est à sa première édition. Nous avons décidé d’appuyé les instigateurs de MediaCamp dans leur projet en partageant avec eux notre expertise en matière de logistique, promotion et gestion de commandite. Votre billet PodCamp vous donne accès à MediaCamp, et ce sans frais supplémentaire. Trois jours de plaisir, de discussions et de réseautage, alors. Joignez-vous à nous!

Liste d’épicerie: Mitch Joel et Julien Smith

Lors de votre prochain passage à la librairie ou au site d’Amazon, procurez-vous deux livres qui vous aideront à mieux comprendre les médias sociaux et les nouveaux enjeux qui touchent le domaine de la communication.

1. Six Pixels of Separation – si le titre vous dit quelque chose, c’est que c’est également le nom du blogue et de la balado du montréalais Mitch Joel, connu aux quatre coins de la planète grâce à ceux-ci et très respecté dans le monde du marketing 2.0.  Si vous ne connaissez pas Mitch Joel, vous avez du chemin à faire. Ne vous privez plus de ses conseils précieux. Consultez son blogue, sa balado et achetez son livre aujourd’hui. Excellent pour débutants, mais je serai certaine de m’en procurer un exemplaire.

En voici un extrait:

Six Pixels of Separation is the first book of its kind to unify the concepts of Personal Branding, Digital Marketing and Entrepreneurship in a clear, fun and provocative manner. It offers a complete set of tools, tactics and insights to empower Entrepreneurs and Individuals to have a global audience and consumer base with a few clicks of the mouse, almost all of them free.

Mitch est également un des membres fondateurs des 3e mardi | Third Tuesday Montréal et sera notre invité le mardi 20 octobre prochain.
17 novembre prochain.

Disponible sur Amazon.

2. Trust Agents – le montréalais Julien Smith se joint à Chris Brogan pour nous livrer un texte dont le titre complet est Trust Agents: Using the Web to Build Influence, Improve Reputation, and Earn Trust.

Ce livre est déjà au palmarès du New York Times et ce après seulement quelques jours.

Julien était notre invité lors du 3e mardi | Third Tuesday Montréal du mois de juillet. Vous pouvez consulter nos archives vidéo pour l’entendre.

Disponible sur Amazon.

C’est d’ailleurs Julien qui est posé avec moi sur l’affiche promotionnelle de PodCamp Montréal. Nous siégons tous deux au comité organisateur depuis la première édition de l’événement. Comme quoi Julien ne fait pas les choses à moitié.

Il sera parmi les conférenciers de PodCamp. Si vous avez raté l’occasion de l’entendre au mois de juillet dernier, vous pouvez vous racheter. La date précise reste à confirmer donc suivez le blogue.

Somme toute, deux livres par trois professionnels que je respecte énormément – très impliqués dans la communauté et très généreux dans leur façon de partager leurs connaissances et réflexions sur la question des médias sociaux.

400 billets et (au moins) 10 leçons tirées de deux ans et demi d’expérience

C’est seulement en le publiant que je me suis rendue compte que mon dernier billet était mon 400e. Oof!

J’en profite pour partager quelques réflexions sur le blogging sous forme de leçons apprises en deux ans et demi de pratique.

Ce billet s’adresse surtout à tous ceux en agence qui commencent à tourner leur attention vers les médias sociaux. Vous êtes maintenant nombreux. Si je le sais, c’est parce que c’est moi que vous contactez en disant : « Bonjour Madame Sullivan, je suis tombé sur votre blogue et …  » Ce qui m’emmène à mon premier point:

Leçon no. 1 : même si ce n’était pas mon but en ouvrant mon blogue, j’ai rapidement compris que cette plateforme allait devenir une belle carte de visite pour mon entreprise. J’ai eu beau faire des années de bénévolat auprès de diverses associations, dont la SQPRP, ce n’est qu’en me démarquant de mes collègues québécois en lançant mon blogue que j’ai véritablement réussi à capter l’attention de collègues sénior et influents. Je me suis taillée une petite niche intéressante qui est devenue tendance au sein de l’industrie et qui me sert maintenant très bien. N’ayez pas peur d’être seul (ou presque) dans votre entourage à croire en quelque chose. Si vous avez raison, vous vous retrouverez devant la vague, ce qui est de loin préférable à la situation inverse.

Leçon no. 2: la publication de billets sur une base hebdomadaire n’est pas nécessaire. Ne vous laissez pas intimider par ceux qui insistent qu’il faut publier à tous les jours. Ce n’est pas vrai et ça brûle son homme (ou sa femme). L’important est d’être quand même présent … de ne pas laisser mourir son blogue à petit feu en publiant seulement de temps en temps, par exemple … et d’avoir du contenu intéressant. Le vrai défi est là, honnêtement. Si vous n’avez rien à dire, ni à partager, les médias sociaux ne sont pas pour vous.

Leçon no. 3: je suis arrivée à la conclusion que ceux qui disent qu’il est nécessaire d’héberger un blogue sur un nom de domaine qui nous appartient (versus sur WordPress, Typepad ou Blogger, par exemple) ont raison. Oui, il est plus facile de lancer son blogue sur une plateforme gratuite comme Blogger, comme j’ai fait, d’ailleurs, mais ultimement, on dépend ainsi sur l’existence de ces services. Existence qui n’est pas garantie. Si jamais Blogger fermait ses portes, que feriez vous? Vous migreriez probablement votre contenu vers votre propre nom de domaine. Pourquoi ne pas commencer dès maintenant et profiter des avantages reliées à l’optimisation?

Leçon no. 4: tant qu’à suivre les conseils de la leçon no. 3, pourquoi ne pas réserver un nom de domaine qui vous ressemble afin que les gens puissent vous trouver encore plus facilement? Éminence Grise était ben cute quand j’ai lancé mon blogue sur la plateforme Blogger en janvier 2007, mais au moment de la migration vers mon propre nom de domaine, j’ai laissé tombé l’aspect cute pour profiter des avantages non négligeables du URL michellesullivan.ca.  Je ne l’ai jamais regretté.

Leçon no. 5: dès que michellesullivan.com est devenu disponible, je l’ai réservé pour le bénéfice de tous ceux qui pourraient se tromper en me cherchant simplement par URL. Ils sont maintenant automatiquement redirigés vers mon blogue. Un grand merci à Laurent Lasalle, celui qui a fait le design de mon blogue et qui veille sur sa création de loin. C’est lui qui m’a envoyé un petit mot pour me dire que le .com n’était plus entre les mains de l’agente d’immeuble de Colorado qui l’avait acheté avant moi. Je suis sautée dessus.

Leçon no. 6: un beau design de blogue vaut la chandelle. Je ne semble pas être la seule à adorer le ‘look’ de mon blogue, car je reçois régulièrement des compliments de la part de purs étrangers. Mon blogue est ma carte de visite et projette une image professionnelle qui me ressemble et qui inspire confiance. Le design est un beau complément au contenu qui est, je l’espère bien, aussi intéressant. En arrivant, on a envie d’y rester. Du moins c’est ce que Google Analytics m’indique. Et en plus, on s’en souvient. Parfait, ça.

Leçon no. 7: la publication de billets dans deux langues me nuit et m’aide en même temps. Me nuit parce que mes collègues unilingues s’aperçoivent que mon contenu pourrait être intéressant, mais n’y ont parfois pas accès. M’aide, parce que le fait de pouvoir démontrer mon bilinguisme et ma capacité de naviguer aussi facilement le marché anglophone que francophone  m’apporte énormément de contrats de la part de ces mêmes collègues unilingues. Merci maman. Thanks Dad. Quel beau cadeau.

Leçon no. 8: Le microblogging (Twitter, Identi.ca) c’est bien beau, mais c’est par le biais d’un billet de blogue qu’on peut véritablement participer aux échanges intéressantes qui ont lieu sur le Web. À eux seuls, les blogues et balados de professionnels en RP et en marketing s’intéressant aux médias sociaux doivent certainement maintenant compter dans les centaines. Tant de contenu et tant de possibilités d’apporter son point de vue en inscrivant un commentaire ou en pondant un billet de réplique ou de soutien dans son propre blogue.

Leçon no. 9: la communauté est généreuse. Impliquez vous. Commentez les billets d’autres blogueurs ou les épisodes de baladodiffuseurs. Prenez le temps d’en connaître. Ajoutez en à votre aggrégateur (ex: Google Reader, Netvibes). Que ce soit sur le Web ou dans votre voisinage, si vous avez pris la peine de sortir de votre bulle et de vous faire connaître et apprécier, vous tisserez des liens agréables avec des personnes intéressantes qui se feront un plaisir de vous conseiller ou de vous donner un coup de main le moment venu (et vice versa). Vous n’aurez qu’à le demander. Karma baby. Si vous ne me croyez pas, je vous invite à surveiller le blogue de PodCamp Montréal, car vous en aurez bientôt la preuve. Hier, Julien Smith m’a fait un très beau cadeau en me permettant de réaliser ma vision pour une affiche et vidéo promo. Celle là, je ne l’oublierai pas.

Leçon no. 10: impossible de s’y échapper. Il faut se salir les mains. Si vous voulez ajouter les médias sociaux à votre offre de service, vous devez vous baigner dans ce nouveau monde, ou travailler avec ceux qui le font. Je n’aurais jamais autant de crédibilité auprès de centaines de blogueurs d’ici et d’ailleurs si je n’avais pas tenu pas moi même un blogue, si je n’avais pas déjà fait de la baladodiffusion, si je n’avais pas pris pas le temps d’assister à (et parfois à organiser) des événements comme 3e mardi | Third Tuesday Montréal, YULBlog, YulBiz, PodCamp, Podcasters Across Borders, FacebookCamp, Twestival etc. C’est nécessaire pour comprendre non seulement les outils mais la mentalité qui caractérise le Web 2.0. Vous n’allez pas saisir autant en lisant les blogues et les livres de ceux qui ont acquis une certaine expertise en RP 2.0, qu’en ouvrant un dialogue avec eux. Ce dialogue a lieu sur le Web, dans les blogues, les forums et sur Twitter, et dans les événements qui permettent à ceux qui se connaissent sur le Web de se rencontrer en face à face. Ce n’est pas un choix, mais une obligation. Si vous n’êtes pas prêts à vous commettre à votre développement professionnel en ce sens, travaillez avec ceux qui le sont.

Les médias sociaux ne s’improvisent pas. Heureusement que c’est passionnant.

La balado vous intéresse?

Si vous avez assisté à PodCamp Montréal au mois de septembre, ou si vous écoutez de la balado québécoise, l’événement suivant pourrait vous intéresser:

PodMtl Noël 2008
Jeudi 11 décembre
19h
Bénélux, rue Sherbrooke

C’est votre dernière chance de saluer Pierre Journal, bloggueur très respecté (La Cabane au Canada), qui quitte notre belle ville après 11 ans pour retourner en France avec sa petite famille. Heureusement, ses archives sont toujours accessibles et sa balado se poursuivra sous un autre titre.