De Madonna à Lady Gaga: ou comment définir sa marque à l’ère 2.0

madgegaga__opt

(photo: Wenn.com)

Pas nécessaire d’être un Perez Hilton ou un Kanye West pour voir les ressemblances entre Mlle Gaga et La Madone. Si on s’en tient au concept de l’évolution de la marque personnelle (the personal brand), ces deux phénomènes du pop ont pleinement tiré profit des outils marketing à leur disposition. Madonna s’est réinventée ad vitam aeternam et a dominé MTV. Elle était de son époque. Normal, donc, que la machine Lady Gaga carbure plutôt au 2.0.

Cette vidéo intitulée « Brand Romance », de nos amis chez Newcast,  démontre à quel point Lady Gaga est la poster-girl du marketing 2.0

Brand Romance par Newcast de Newcast VivaKi sur Vimeo.

De la part d’une fille de lycée catho à deux autres, bravo mesdames!


5 réponses à “De Madonna à Lady Gaga: ou comment définir sa marque à l’ère 2.0”
  1. […] is the original post: Michelle Sullivan Communications | De Madonna à Lady Gaga: ou … July 31, 2010   //   celebs   //   No Comments […]

  2. Avatar de Eve Binette
    Eve Binette

    Enfin une vidéo et un commentaire brillant sur ce qui mijotait déjà dans le milieu de la pop depuis un moment. La nouvelle génération de mise en marché de musique est arrivée et est là pour rester: elle reflète avec grande exactitude les habitudes de consommation de la génération qui pousse derrière nous. Je m’aventure sur cette réflexion: les compagnies de disques, si elles doivent continuer d’exister telles quelles, ne pourraient-elles plus fonctionner avec simplement le bon vieux ‘push’ de vidéoclips par MTV?

    Lady Gaga ne fait que confirmer ce qui se tramait depuis longtemps, elle est non seulement pionnière au niveau musical, mais elle « monte la barre », pour tous les autres artistes, plusieurs ne se gênant pas pour la copier et pour sauter dans le train.

    Avec impatience, je suis son blogue Facebook et je dois dire que jusqu’à maintenant elle ne nous laisse pas indifférents. Je me dis : what’s next?

  3. Avatar de Sophie Labelle

    J’adore Lady Gaga. Elle n’a pas peur du ridicule, jongle avec tous les aspects du marketing comme s’il était tombé dedans comme Obélix, dès son plus jeune âge. Elle est captivante. Je la suis sur Facebook depuis peu et elle écrit des choses, à son images, dérangeantes, provocantes ou disons simplement bizarres. Elle joue le personnage à fonds. Elle a assurément su se développer un branding intéressant, mais surtout solide, qu’elle décline à qui mieux-mieux dans ses vidéoclips, ses entrevues, ses spectacles, bref, elle est toujours en mode « Lady Gaga ». Je trouve qu’elle se compare moi aussi à Madonna qui a toujours su se renouveler, s’adapter sans perdre sa saveur, sans être trop ou pas assez, en étant seulement une femme de caractère qui en jète. On sent la machine derrière ses grandes dames de la musique, mais en même temps, c’est comme si c’était tout naturel d’où la force des personnages, des artistes.

  4. Avatar de nanette

    J´aime Lady GaGa aussi. Si on devais trouver Madonna, ça serait définitivement ma chérie Lady GaGa. Elle est vraiment innovative!

  5. Avatar de nanette

    J´ai voulu dire une nouvelle Madonna,,,,,Mince!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  • OQLF : Nouveau guide destiné aux gestionnaires de communauté du Québec

    Il y a un peu plus de deux ans, je vous parlais de ce cas de la propriétaire de boutique à Chelsey qui avait reçu une lettre de l’Office québécoise de la langue française exigeant que sa page sur Facebook présente du contenu en français? L’OQLF vient de publier un guide pratique destiné aux entrepreneurs […]


  • Dévoilement d’étude : les journalistes québécois et les réseaux sociaux

      Joignez-vous à moi demain soir, sur place ou en webdiffusion, dans le cadre de la Soirée des grands communicateurs, événement organisé par La Toile des communicateurs. Je dévoilerai les résultats préliminaires d’un sondage effectué auprès de journalistes québécois quant à leur utilisation et l’impact des médias et réseaux sociaux. La conférence a lieu dans les […]


  • On ne me fouettera jamais pour avoir écrit ce texte.

    On ne me fouettera jamais pour avoir écrit ce texte. Raif Badawi, lui, a été condamné à 1000 coups de fouet et 10 ans prison pour avoir blogué. Badawi est emprisonné en Arabie saoudite depuis le 17 juin 2012 pour ses propos. Le jour de mon anniversaire. Je suis née libre dans un pays démocratique. Raif Badawi, […]