Michelle Sullivan Communications

PodCamp Montréal: là ou les choses se font différemment

2virgins1

 

Photo: Laurent Maisonnave
Bannière: Sylvain Grand’Maison
John: Julien Smith
Yoko: Michelle Sullivan

PodCamp Montréal: 19 et 20 septembre, 2009, au Pavillon du design de l’UQAM.

Tous les détails sur le site: http://www.podcampmontreal.org

Facilitez-vous la vie: bâtissez des liens de confiance

Les miniconcombres de Savoura, vous connaissez? Pas encore? Si vous  tenez un blogue culinaire, un blogue de plein-air/sportif, un blogue portant sur l’industrie agro-alimentaire ou si vous êtes une ‘Mommy blogger’, il se peut que je communique avec vous pour vous demander d’évaluer ce nouveau produit qu’on trouve sur toutes les tablettes d’épicerie depuis quelques jours seulement.

Voici un message que je viens de recevoir d’une blogueuse influente:

Bonjour Michelle,

J’ai souri en lisant votre invitation. Les invitations de ce genre sont de
plus en plus fréquentes et je les supprime souvent rapidement. Je connais
votre crédibilité, ai reconnu votre nom, me suis donné la peine de vous
lire. 

Quelques leçons importantes à tirer de ces quelques phrases:

1. Les agences de RP/marketing du Québec se tournent de plus en plus vers les blogueurs dans l’espoir de faire connaître leurs clients et leurs produits/services/messages.

2. Les blogueurs suppriment souvent vos courriels sans même les lire.

3. Si vous n’êtes pas connu, vous êtes faits à l’os.

4. Même si vous êtes connu, vous devez quand même convaincre. Mais au moins la porte est ouverte et le dialogue est possible.

Kim Vallée, que je connais bien depuis presque trois ans, a eu la gentillesse de participer à cette campagne et de pondre un billet. En voici le résultat. Bien que Kim accepte de parler de produits qu’elle aime, elle n’est pas au service des entreprises comme Savoura. Elle se bâtit une réputation et prend très au sérieux ses responsabilités envers ses lecteurs. Si vous lui proposez un produit qui n’a aucun lien avec la mission de son blogue, vous perdez votre temps et … ce qui est encore plus important … vous lui faites perdre son temps. Nous nous connaissons. Je lis et commente régulièrement son blogue.  Kim sait que si je lui parle d’un client, c’est que je crois sincèrement qu’il y a un bon ‘fit’. Que ce que je lui propose pourrait intéresser ses lecteurs. Elle sait que je respecte son travail, ses objectifs et son lectorat.

Assurez donc la bonne gestion de votre propre réputation. Prenez le temps de bien connaître les blogueurs. Et prenez le temps de vous faire connaître. Bâtissez des liens de confiance. Tout le monde en sortira gagnant:  vous, vos clients et les blogueurs.

MAJ: Billet de Dave Fleet sur l’importance de commenter des billets. Si vous ne lisez pas déjà Dave, je vous encourage fortement à le faire. Ce jeune professionnel torontois (d’origine anglaise) est une source inestimable d’infos et de sujets de réflexion sur notre profession et les médias sociaux. Son blogue est devenu pour moi un incontournable.